• A A A
  • Consortium

    Le consortium européen MyGuardian couvre toutes les facettes de la chaîne de valeur du projet grâce à une collaboration internationale entre la France, la Suisse, l’Espagne et les Pays-Bas.

    L’un des facteurs de réussite de MyGuardian est sa dimension européenne, et les synergies résultant d’interactions entre les PME et les organisations d’utilisateurs dans les différents pays impliqués : Vigisense et AGIM en France, CETIEX et HI-Iberia en Espagne, Careyn et ConnectedCare aux Pays-Bas.

    HI-Iberia Ingeniería y Proyectos SL (Coordinateur du projet)

    www.hi-iberia.es

    HI-IBERIA Ingenieria y Proyectos SL est une PME travaillant dans le domaine du développement logiciel, filiale du groupe d’ingénierie HI-IBERIA (HI-Iberia Ingeniería y Proyectos SL, Seaplace SL and Howards Ingeniería SL). A ce jour le groupe emploie plus de 200 personnes, dont 130 au sein d’HI-IBERIA, répartis entre ses deux antennes situées à Madrid et à Valladolid.

    De part son approche multidisciplinaire du domaine des technologies de l’information et de la communication, HI-IBERIA détient une large expérience dans le domaine de la gestion de projets, du développement logiciel, des tests, des performances, de l’automatisation, de la gestion des risques, de la qualité, de la sécurité, de la gestion des coûts, du streaming et de la simulation. HI-IBERIA a d’autre part acquis une large expérience dans l’instrumentation et les systèmes de contrôle, avec le développement de SeaDP, un dispositif de contrôle et de gestion de la position de navires. Une autre expérience notable d’HI-IBERIA est le développement de la plateforme de streaming d’Orange en Espagne.

    Du côté des logiciels informatiques, HI-IBERIA développe des applications pour les environnements distribués (banque, applications mobiles, gestion de flotte, système de contrôle des activités d’opérateurs de télécom), des logiciels embarqués pour les systèmes de télécommunication, pour les réseaux de capteurs, et des systèmes de communication pour les ULS TTC Galileo. HI-IBERIA a d’autre part un partenariat avec Alcatel-Lucent pour le développement de têtes de réseau TV, services multicast, DRM. HI-IBERIA est hautement impliqué dans le développement d’applications mobiles comme le produit de vidéo en streaming (LIFEonLIVE). HI-IBERIA développe aussi des applications sémantiques et des modules de réseaux sans fil (développement, installation et déploiement de la plateforme de gestion du réseau sans fil).

    Le département de R&D, HI-Research, se concentre sur les thématiques suivantes :

    • Communications mobiles et systèmes embarqués
    • Environnement de simulation
    • Sécurité
    • E-Inclusion
    • Modèles d’affaire
    • Développement de systèmes d’exploitation

    Ces thématiques sont tout particulièrement appliquées au domaine de la santé. En particulier, HI-Iberia est actuellement coordinateur des projets GoldUI (AAL3, www.goldui.eu), WayFiS (AAL3, www.wayfis.eu),  et MyGuardian (AAL4). HI-Iberia est aussi impliqué dans différents projets FP7, CIPS et ARTEMIS.

    Au sein du projet MyGuardian, HI-IBERIA assure la coordination et, au delà des tâches de gestion, est impliqué dans les tâches de développement d’applications (tout particulièrement pour les environnements mobiles et le système d’exploitation Android), où l’expertise suivante sera prépondérante : développement d’applications mobiles en général et pour la clientèle âgée en particulier (projets WayFiS et GoldUI). HI-IBERIA s’intéressera aussi aux tâches de navigation en particulier sur le volet sémantique (un des domaines d’expertise de l’entreprise), en se focalisant sur le profil de l’utilisateur et les modules de découverte de connaissances. HI-IBERIA contribuera aussi aux tâches de définition des besoins, à la validation des développements, à la dissémination des résultats et au modèle d’affaire du projet.

    CETIEX

    www.cetiex.es

     Fondation à but non lucratif créée en 2007 à l’initiative de la faculté d’Ingénierie de l’Université d’Extremadura, puis intégrée au regroupement « Metalworking » d’Extemadura, à la fondation Maimona, et à la fondation pour le développement de la Science et des Technologies à Extremadura et à son conseil d’administration.

    Grâce à ce soutien CETIEX a pu développer une activité de recherche et de formation basée sur :

    • Le développement d’activités scientifiques, techniques,  économiques, sociales et culturelles dans le domaine de l’ingénierie
    • Une contribution effective au processus technologique et au développement du secteur des affaires à Extremadura

    CETIEX propose les services suivants :

    • Assistance technologique
    • Etudes, analyses et homologations
    • Génie industriel de la production
    • Projets de R&D
    • Intelligence économique
    • Formation technologique
    • Design industriel.

    Le centre technologique CETIEX est implanté par le biais de son Living Lab « SeniorLab » dans la ville de Santos de Maimona (Badajos) et est équipé de technologies de pointe en matière de design industriel et de robotique d’assistance pour les personnes âgées.

    Le Living Lab « SeniorLab » est conçu de manière à permettre aux personnes âgées de participer activement à la réussite de projets dont ils sont les destinataires, avec notamment un espace dédié à l’évaluation de projets, de produits et de services, ainsi qu’à leur conception.

    Description du « SeniorLab »:

    • Le « SeniorLab » a pour objectif des démontrer comment la technologie peut être intégrée aux équipements urbains et domiciliaires de manière à satisfaire les besoins des personnes âgées dépendantes.
    • Le « SeniorLab » repose sur l’idée selon laquelle toute personne peut innover et contribuer au développement de solutions répondant aux problèmes du quotidien. A partir de là, son objectif est de:
      • Répondre aux problèmes d’accessibilité dans les bâtiments, l’urbanisme, les transports, la communication, l’information, les nouvelles technologies, les biens et services
      • Promouvoir le design universel
      • Améliorer l’utilisation des aides techniques et favoriser le développement du marché des technologies d’assistance
      • Promouvoir la recherche, le développement et l’innovation
      • Encourager le développement d’une réglementation légale et technique
      • Promouvoir la participation active des utilisateurs et autres acteurs
      • Fournir une formation, dissémination, information et coordination professionnelle
      • Promouvoir les technologies d’assistance

    University of Geneva

    http://www.qol.unige.ch/index.html

    L’Université de Genève est impliquée dans le projet MyGuardian par le biais du Groupe de recherche sur les Systèmes Avancés (ASG) et du Laboratoire de Vision par Ordinateur et Multimédia (CVML), tous deux affiliés au Centre Universitaire d’Information (CUI). Le CUI (cui.unige.ch) est un centre de recherche interdisciplinaire œuvrant dans le domaine de l’informatique et des technologies de la communication, créé dans les années 80 et impliqué de longue date dans des projets de recherche internationaux.

    Le groupe ASG fait aussi partie de l’Institut des Sciences de Services (ISS), fondée en 2002 par le Prof. Dimitri Konstantas. Ses travaux visent à répondre à des problématiques de recherche grâce au déploiement de services et d’applications mobiles innovants, tels que les mesures de performances de réseaux sans fil ou l’utilisation innovante de services géolocalisés à des fins d’amélioration de la qualité de vie (recherches dirigées par le Dr. Katarzyna Wac). Le groupe ASG a participé à de nombreux projets de recherche et a publié ses résultats dans de nombreuses conférences internationales.

    Les intérêts de recherche du CVML au sein du projet MyGuardian portent sur l’inférence de l’état émotionnel de l’utilisateur et de ses situations critiques, les interactions multimodales, ainsi que l’aide en mobilité des personnes en situation de handicap. Les projets actuels les plus significatifs du CVML sont le « Pôle de Recherche National en Sciences Affectives », le « Centre National de Compétence en Gestion des Contenus Multimédia Interactifs», ainsi que le projet européen « NoE PeTaMedia: Peer-to-Peer Tagged Media », où le CVML a participé au développement d’une application inférant l’état émotionnel d’une personne à partir de signaux physiologiques, démontrant la faisabilité de ce type d’approche.

    Vigisense SA

    http://www.vigisense.com/

    Vigisense SA, société de technologie médicale basée à Genève, Suisse, et active dans plusieurs pays, développe et commercialise une gamme de systèmes de monitoring intelligents, dont l’objectif premier est l’augmentation de l’autonomie, de la confiance et de la sécurité de leurs utilisateurs. Vigisense se concentre sur le développement de systèmes centrés sur l’utilisateur pour délivrer des solutions de monitoring simple, intelligent et utile. L’approche unique de Vigisense s’appuie sur la puissance des algorithmes de ses solutions. Typiquement ceci conduit à des infrastructures beaucoup moins complexes, plus faciles à installer, et plus rapides à adopter pour le staff et les personnes suivies, patients et résidents. Le service est la plupart du temps organisé autour de capteurs sans fils intégrés en réseau et adossés à un puissant software d’analyse et d’alertes, couplé à un système de télécommunication local ou global. L’ensemble veille 24 heures sur 24 sur les paramètres de suivi et les seuils d’alertes à grâce à différents algorithmes mis en œuvre en fonction des applications. Les solutions de Vigisense sont reconnues à travers plusieurs pays d’Europe. Vigisense dispose d’un haut niveau de savoir-faire dans le domaine de la prise en charge de la démence, de la maladie d’Alzheimer et d’autres problèmes cognitifs, plus particulièrement dans les établissements d’hébergement et de soins médico-sociaux. D’autres catégories d’applications incluent la prise en charge d’aspects spécifiques de maladies chroniques variées, et des solutions pour le domicile privé seront lancées très bientôt. Les technologies et l’approche mises en oeuvre par Vigisense lui ont valu des récompenses et la reconnaissance d’institutions de recherches dans plusieurs pays.

    ConnectedCare

    http://www.connectedcare.nl/CC/Welcome.html

    ConnectedCare développe des applications innovantes dans le domaine de la communication et de la sensibilité au contexte pour la vie autonome. Le cœur des compétences de l’entreprise sont les TIC – Technologies de l’Information et de la Communication (réseaux sociaux et plateformes de capteurs), le design industriel (conception centrée utilisateur, méthodologie de la conception), et les problématiques de prise en charge (vie autonome, aidant familiaux et professionnels). Une équipe d’experts en TIC, designers et aidants collaborent par le biais de ConnectedCare à la conception de solutions innovantes de communication destinées aux Séniors, aidant familiaux et professionnels. Les licences des solutions développées sont proposées aux entreprises de services à la personne. ConnectedCare a été fondé par deux universitaires en 2010 avec pour objectif d’accélérer le transfert des travaux réalisés dans le milieu académique autour de l’intelligence ambiante et de l’autonomie vers les applications commerciales. Le développement est facilité par un partenariat avec des acteurs de premier plan du secteur. Les domaines d’expertise incluent le développement centré utilisateur, des premières étapes du processus de développement à l’évaluation du produit fini, le développement des concepts et la conception des interactions homme machine, le développement logiciel et la mise en œuvre de prototypes ainsi que l’évaluation de terrain. Les thématiques de recherche incluent la communication médiée par ordinateur, le respect de la vie privée et les réseaux de capteurs. Les fondateurs de ConnectedCare travaillent à temps partiel comme chercheur au sein de la faculté d’ingénierie du design industriel de l’Université Technologique de Delft, et disposent d’une large expérience dans les projets de recherche dans le domaine de l’intelligence ambiante et de l’autonomie.

    Careyn Gezondheid Services BV (CAR)

    http://www.careyn.nl/portal/index.htm

    Caryen est une entreprise de services à la personne fondée dans le but de fournir une continuité de soins aux Pays-Bas grâce à la prise en charge des personnes à leur domicile. Careyn vise à améliorer l’autonomie, à maintenir ou à améliorer la santé et la qualité de vie, à réduire les risques de santé, et à fournir des soins répondant aux besoins spécifiques résultant de maladies et du vieillissement. L’organisation Careyn est présente dans le sud-est et le centre des Pays-Bas. Elle emploie approximativement 15 000 personnes, et fournit soins et services à 180 000 foyers. Consciente de sa responsabilité sociale, Careyn s’emploie à proposer des tarifs respectueux des besoins et standards actuels du domaine, collaborant avec de nombreuses autres organisations autour des soins mais aussi de l’assistance sociale, du bien-être, de la mobilité et de la sécurité.

    Gezondheid Services est une branche autonome de l’organisation qui s’occupe de la mise à disposition de logements et de services liés à la vie quotidienne, proposant ainsi des services innovants au sein de Careyn grâce à de nouvelles approches en e-santé.

    Une estimation porte à 1000 le nombre de clients de Careyn présentant des troubles cognitifs légers, dont Careyn souhaite favoriser le maintien à domicile. A travers le projet MyGuardian, Careyn souhaite contribuer au développement de nouveaux services qui puissent être mis à disposition de sa clientèle. Au sein du consortium MyGuardian, Careyn apportera sa connaissance des problématiques de santé et de l’autonomie des personnes au domicile, fournissant un terrain d’expérimentation ainsi qu’un accès aux aidants et aux Séniors afin d’exploiter ces nouveaux produits ou services.

    AGIM

    http://www.agim.eu/

    Le laboratoire Age, Imagerie, Modélisation (AGIM, FRE3405) est affilié au CNRS et à l’Université Joseph Fourier de Grenoble 1. Le laboratoire est implanté sur le campus de la Santé de Grenoble (Faculté de médecine, Pavillon Jean Roget), ainsi qu’en Haute-Savoie sur la Plateforme BioPark d’Archamps. Situé dans le Genevois Français, Archamps représente un pont stratégique entre Grenoble et Genève. Actuellement, AGIM comprend 64 collaborateurs dont 47 sont des chercheurs permanents, cliniciens et post doctorants travaillant sur le décryptage des mécanismes du vieillissement et sur la complexité de ses processus. Le laboratoire AGIM est organisé en deux départements, un département en Gérontechnologies et en bioingéniérie (DGB) et un département de recherche fondamentale (DRF, 4 équipes). DGB est constitué de l’équipe AFIRM (Acquisition, Fusion d’Information et Réseaux pour la Médecine, 14 collaborateurs et doctorants). AGIM regroupe des scientifiques, cliniciens et ingénieurs qui développent un programme interdisciplinaire de recherche et d’enseignement autour des thématiques suivantes : (i) une recherche fondamentale dans les domaines de la psychologie, des neurosciences et de la biomécanique, et (ii) une recherche appliquée dédiée aux technologies et services pour la santé, le vieillissement et l’autonomie. Ce dernier domaine d’activité porte sur les technologies de l’information, de la bioingéniérie, et de l’ergonomie. L’équipe AFIRM lie des liens étroits avec les décideurs publics dans le domaine du social et du médico-social. Ainsi, AGIM a récemment conduit une étude en situation réelle sur les implications pratiques d’une technologie destinée à pallier les problèmes d’errance et de confusion chez les personnes Alzheimer, étude réalisée à la demande du Conseil Général de Haute-Savoie et impliquant plus de 30 séniors.

    More hints Full Article iPhone applications